Ils ne laissent pas la direction de la RATP livrer la conduite des bus à des sociétés d’intérim ! Grève le 11 août.

Publié le par Collectif PCF RATP Bus

Ils ne laissent pas la direction de la RATP livrer la conduite des bus à des sociétés d’intérim ! Grève le 11 août.

PCF Paris 15, 8 août 2014

Au cœur de l’été, la direction du département bus de la RATP tente un très mauvais coup.

Pour le mois d’août, elle a prévu une première : faire appel à une société d’intérim – Adecco pour ne pas la citer – pour recruter 12 conducteurs de car en vue de pallier le manque de machinistes-receveurs RATP au dépôt des Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

La direction reconnaît ainsi elle-même la situation de sous-effectif général dont elle est responsable. L’offre de transport est en constante augmentation mais les effectifs stagnent et l’on pressure toujours plus les agents.

A Pavillons, visiblement, elle a laissé faire voire organisé une situation de tension en août pour se permettre le précédent historique de recourir à des conducteurs précaires.

Le problème immédiat de la qualité du service, aussi des conditions de sécurité, avec des précaires non formés aux normes RATP, non attachés au service public RATP (puisqu’ils ne sont là que pour un mois), et découvrant les lignes se pose.

L’objectif profond de la direction de la RATP est clair : s’attaquer frontalement au statut des machinistes en les mettant en concurrence avec des salariés précaires, ultra-flexibles et sous-payés.

Elle ne peut même pas prétendre que c’est pour faire des « économies » : le recours au précariat, avec la marge d’Adecco, lui revient 50% plus cher.

Les personnels, avec la CGT et l’ensemble des syndicats ont perçu la perversité de l’attaque patronale et la menace. Ils ont vivement réagi, même en pleine vacances. La journée de grève du 11 août dans tout le département bus, avec rassemblement au dépôt de Pavillon, doit acter le recul de la direction.

Communistes, nous soutenons cette bataille qui s’inscrit dans le rejet d’ensemble du processus de marchandisation et de privatisation accompagné localement par la Région de « gauche ».

En tentant en cachette d'introduire l'intérim, la direction se prend les pieds dans sa propre contradiction: il faut un large programme d'embauches sous statut pour répondre aux besoins croissants de transport collectif en Ile-de-France!

La page ADECCO de recrutement d'intérimaire pour la RATP:

Commenter cet article