Bilan semestriel de la RATP: Mongin se félicite des résultats de l'exploitation...

Publié le par Collectif PCF RATP Bus

de la CGT RATP Croix-Nivert

 

Publication des résultats semestriels du « groupe » RATP :

 

130905_mongin_ratp.jpgCollègue de l’EPIC, c’est 1115 euros que Mongin prélève chaque mois sur ton travail ! + 15% sur 2012 !

Notre PDG Mongin est content de lui. Le 3 septembre, il était intarissable pour vanter les résultats comptables de notre régie pour les six premiers mois de 2013. Seules paraissent lui poser souci les difficultés rencontrées par son réseau de bus à Macao, « l’enfer du jeu » chinois…

Mais pour ce type d’aventures, profitables aux banques, il compte sur nous ! Sur la dégradation de nos conditions de travail, la casse de nos acquis sociaux, la baisse de nos salaires réels.

Le bénéfice net du « groupe » RATP s’est élevé de 21,6%  passant de 149 millions d’euros sur les 6 premiers mois de 2012 à 190 millions pour la même période en 2013. Dans le même temps, l’ « excédent brut d’exploitation » de l’EPIC en Ile-de-France est passé de 257 millions d’euros à 295 millions. Ces chiffres doivent nous parler. Rapporté à chaque agent, cela représente 1115 euros par mois que notre travail rapporte, au-delà de nos salaires et cotisations, à la direction. Mongin est content : 970 euros par mois en 2012, 1115 par mois en 2013!

En 2012, pour un trafic de l’EPIC en progression de 1,8%, il a supprimé 803 emplois. Nos temps de repos et de pause sont sans cesse attaqués. La pression des cadres augmente etc. Voilà ce que traduisent ces chiffres : l’exploitation capitaliste qui prépare la destruction de notre service public, de nos statuts, la « concurrence » sous la coupe de l’Union européenne, la privatisation.

M. Mongin se félicite « du dialogue social constructif » qui serait à l’origine de ce résultat, du dialogue « ferme ta gueule ou cause toujours » avec des partenaires consentants. Le 6 juin, avec vos représentants CGT, vous lui avez massivement adressé une réplique très différente : l’action, la grève pour défendre notre temps de travail !

Un grand service public comme la RATP n’a pas à rechercher le profit capitaliste mais le service public et l’exemplarité sociale. A ce compte, le bilan de Mongin est très négatif ! Et c’est nous qui défendons l’entreprise !   

Commenter cet article